Processus de manufacture d’une petite hache en cuivre natif

Publié par Chalco Phore, le 16 novembre 2022   100

#8

"Expérimentons le métal comme au Néolithique égéen"


Processus de manufacture d’une petite hache en cuivre natif 


Au Néolithique, la production de haches polies en pierre côtoie celle de haches en cuivre. Les modèles se ressemblent, dans la forme et les proportions, mais aussi dans les processus de fabrication. En effet, si le cuivre natif utilisé pour fabriquer les haches doit être recuit et martelé à de nombreuses reprises pour obtenir une préforme, il est ensuite travaillé par abrasion avec des pierres abrasives locales, tel que le grès.
Comme dans le cas des haches polies en pierre, on cherche à obtenir une forme lisse et un tranchant net. De plus, le cuivre natif pouvant être particulièrement poreux, le travail de polissage est important pour unifier la surface de l’objet. Probablement utilisées dans le cadre de menues activités quotidiennes, ces haches étaient peut-être avant tout des objets de prestige, portées en parure.

Expérimentation archéologique organisée dans le cadre de la thèse de Valentine Martin ,  "Travailler le métal à la fin du Néolithique égéen (Ve- IVe mill. av. n.è.) : production, distribution et usage des objets en métal."

Valentine Martin 

Doctorante en Archéologie - Protohistoire égéenne

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

UMR 7041 Archéologies et Sciences de l'Antiquité

Les photos sont prises par Elisa Eschenlauer

Les expérimentations sont réalisées par l'association Chalcophore

Sur les Sites de Cucuruzzu et Capula , régie par le Patrimoine Corse ( Cullettività di Corsica - Collectivité de Corse)

Vidéo associée