Fabrication d’une épingle bi-pointe en cuivre

Publié par Chalco Phore, le 16 novembre 2022   62

#9

"Expérimentons le métal comme au Néolithique égéen"


Fabrication d’une épingle bi-pointe en cuivre 


La fin du Néolithique se caractérise en Grèce par une augmentation de la production de petits objets en cuivre, comme les alênes, les perles, les hameçons et les épingles. Parmi ces dernières, on trouve plusieurs modèles dotés d’une pointe aux deux extrémités, ainsi que d’une section majoritairement quadrangulaire sauf pour la partie centrale, plus généralement circulaire.

Pour fabriquer ces épingles bi-pointes, nous avons martelé un fil de cuivre afin d’obtenir la section souhaitée. Les étapes de martelage à froid sont entrecoupées de phases de recuits, nécessaires afin d’éviter que le fil ne se fracture. Enfin, les pointes sont obtenues par abrasion, sur une plaque de grès.

Expérimentation archéologique organisée dans le cadre de la thèse de Valentine Martin ,  "Travailler le métal à la fin du Néolithique égéen (Ve- IVe mill. av. n.è.) : production, distribution et usage des objets en métal."

Valentine Martin 

Doctorante en Archéologie - Protohistoire égéenne

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

UMR 7041 Archéologies et Sciences de l'Antiquité

Les photos sont prises par Elisa Eschenlauer

Les expérimentations sont réalisées par l'association Chalcophore

Sur les Sites de Cucuruzzu et Capula , régie par le Patrimoine Corse ( Cullettività di Corsica - Collectivité de Corse)

Vidéo associée