La réduction du minerai de cuivre

Publié par Chalco Phore, le 12 octobre 2022   95

#1

"Expérimentons le métal comme au Néolithique égéen"

 La réduction du minerai de cuivre 

La malachite, pierre de couleur verte, est un carbonate de cuivre à partir duquel on peut obtenir du métal. Durant les périodes protohistoriques, les populations pratiquaient déjà ce que l’on appelle la « réduction » du minerai de cuivre, c’est-à-dire la chauffe d’un carbonate à de très hautes températures (autour de 1100 °C) pour en extraire les pépites de cuivre.

Afin d’expérimenter cette technique, nous avons enveloppé de la malachite et du charbon en poudre dans des boulettes d’argile réfractaire. Une fois les températures nécessaires atteintes, les boulettes sont sorties du foyer, refroidies et brisées ; elles contiennent alors une pépite ou des billes de cuivre, utilisables comme matière première.

Expérimentation archéologique organisée dans le cadre de la thèse de Valentine Martin ,  "Travailler le métal à la fin du Néolithique égéen (Ve- IVe mill. av. n.è.) : production, distribution et usage des objets en métal."

Valentine Martin 

Doctorante en Archéologie - Protohistoire égéenne

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

UMR 7041 Archéologies et Sciences de l'Antiquité

Reduction en poudre de la malachite
50% de malachite en poudre et 50% de charbon de bois en poudre dans de l'argile
Mise en chauffe
Résultat = Pépite de cuivre

Les photos sont prises par Elisa Eschenlauer

Les expérimentations sont réalisées par l'association Chalcophore

Sur les Sites de Cucuruzzu et Capula, régie par le Patrimoine Corse

(Cullettività di Corsica - Collectivité de Corse)

Vidéo du processus