La fabrication d’une dague en cuivre natif

Publié par Chalco Phore, le 28 octobre 2022   60

#5

"Expérimentons le métal comme au Néolithique égéen"

La fabrication d’une dague en cuivre natif

A la fin du Néolithique, dans les Balkans, l’emploi du cuivre natif est toujours pratiqué, notamment pour fabriquer de nouveaux objets, comme les dagues. Ces dernières sont caractérisées par une grande finesse et des dimensions réduites.

Afin de reproduire une dague similaire, l’objectif premier était d’obtenir une plaque de cuivre assez fine pour y découper la forme souhaitée. La lame est ensuite mise en forme par abrasion, notamment pour aiguiser son tranchant.

Expérimentation archéologique organisée dans le cadre de la thèse de Valentine Martin ,  "Travailler le métal à la fin du Néolithique égéen (Ve- IVe mill. av. n.è.) : production, distribution et usage des objets en métal."

Valentine Martin 

Doctorante en Archéologie - Protohistoire égéenne

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

UMR 7041 Archéologies et Sciences de l'Antiquité

Les photos sont prises par Elisa Eschenlauer

Les expérimentations sont réalisées par l'association Chalcophore

Sur les Sites de Cucuruzzu et Capula , régie par le Patrimoine Corse ( Cullettività di Corsica - Collectivité de Corse)

Vidéo associée